FRANÇAIS : QUELS CHANGEMENTS EN 2019 ?

Français : quels changements en 2019

Cet article met en lumière de manière synthétique les principales nouveautés qui apparaissent à la lecture des nouveaux programmes de Français. Bonne découverte !

 

 

Le grand retour de la grammaire

 

L’étude de la langue retrouve une place fondamentale dans l’enseignement de Français au lycée. En effet les nouveaux programmes fixent un cadre plus précis que dans le programme encore en vigueur. En grammaire, deux mises en œuvre distinctes sont proposées aux enseignants :

  • La première est l’introduction d’un « moment de grammaire » dans une séance classique d’explication de texte ; il s’articule autour de l’analyse, plus ou moins succincte, d’un fait de langue dans un extrait du texte étudié en classe, et permet notamment d’identifier les difficultés des élèves en vue de l’accompagnement personnalisé (AP) ;
  • La deuxième est « la leçon de grammaire », une séance dédiée intégralement à un point de grammaire ; elle doit de préférence être accompagnée d’exercices de manipulation syntaxique et morphologique et être en lien avec l’un des objets d’étude.

Afin de faire le lien entre ces connaissances et les compétences d’expression écrite et orale, des activités d’évaluation et des exercices doivent être mis en place régulièrement par les enseignants. Les nouveaux programmes préconisent d’aborder les relations logiques fondamentales des discours (grâce à de courts exercices d’écriture personnelle ou de reformulation), ainsi que les compétences relevant de la communication : lexique, syntaxe et structuration du texte. Néanmoins, aucun objectif  à atteindre sur un temps donné n’est précisé et l’étude de la langue n’est pas un objet d’étude même si elle nécessite un travail fréquent et régulier : l’appréciation des besoins des élèves est laissée aux enseignants.

Pour guider les enseignants, les nouveaux programmes mentionnent également des points d’attention spécifiques concernant l’étude de la langue.

En seconde :

  • les accords dans le groupe nominal entre le sujet et le verbe ;
  • le verbe : valeurs temporelles, aspectuelles, modales et concordance des temps ;
  • les relations au sein de la phrase complexe ;
  • la syntaxe des propositions subordonnées relatives ;
  • le lexique.

En première :

  • les subordonnées conjonctives utilisées en fonction de compléments circonstanciels ;
  • l’interrogation : syntaxe, sémantique et pragmatique ;
  • l’expression de la négation ;
  • le lexique.

 

 

Une approche générique à périodicité large

 

Comme c’était le cas dans les anciens programmes, les élèves étudieront les quatre grands genres (roman et récit, théâtre, poésie et littérature d’idées) avec un découpage en périodes plus larges que dans le programme actuel. La dimension historique figure parmi les savoirs spécifiques de la discipline. Afin d’étudier différentes formes et courants littéraires et de contextualiser les œuvres au sein d’une même période, chaque objet donnera matière à :

  • l’étude d’une œuvre intégrale pour le théâtre, le roman et le récit ou d’un « parcours » (groupement de textes organisés de façon chronologique) dans le cas de la poésie et de la littérature d’idées ;
  • et une lecture cursive (lecture complète ou lecture d’une large section selon les objets d’étude).

 

S’il est précisé que, dans ce cadre, le professeur organise librement son enseignement, il est demandé que les élèves étudient :

  • quatre œuvres intégrales ;
  • deux parcours ;
  • trois lectures cursives (au moins) par an.

 

Le professeur peut également proposer  :

  • des groupements de textes complémentaires sur des questions littéraires soulevées par les œuvres intégrales et parcours ;
  • des prolongements artistiques et culturels qui font résonner des œuvres littéraires avec des œuvres relevant des autres arts et/ou des éclairages critiques et documentaires.

 

programmes français lycée

 

 

La lecture est fortement encouragée

 

  • En seconde

Actuellement, le programme intègre une lecture d’œuvre intégrale pour les objets d’étude « Le roman et la nouvelle au XIXᵉ siècle », « La tragédie et la comédie au XVIIᵉ siècle » ainsi que « La poésie du XIXᵉ au XXᵉ siècle ». Le nouveau programme indique l’étude de deux œuvres intégrales de forme et de siècle différents pour le roman et le récit ainsi que deux pièces à la tonalité différente, et appartenant à des siècles distincts, pour le théâtre. De fait, on passe de trois à quatre oeuvres intégrales étudiées. Pour la poésie, les élèves étudieront un parcours ou une section de recueil. Concernant la littérature d’idées et la presse, les enseignant(e)s auront le choix entre un parcours et une lecture cursive d’articles, de discours ou d’essais.  Les programmes prévoient donc que 3 lectures cursives (au moins) devront être pratiquées par les élèves de seconde.

  • En première

Le nouveau programme stipule que chaque objet d’étude s’articule autour de la lecture d’une œuvre intégrale associée à un parcours littéraire, dont la mise en œuvre est menée par l’enseignant(e) ; c’est, en effet, lui/elle qui choisira les textes de son corpus, tant dans l’œuvre intégrale que dans le parcours associé. Notons que les professeurs auront le choix parmi une liste de 12 œuvres. On passe donc de trois œuvres intégrales obligatoires pour les séries L, ES, et S, à quatre œuvres intégrales (ou une section substantielle et cohérente) obligatoires pour l’ensemble des objets d’étude. À cela vient s’ajouter une lecture cursive, dont le choix revient à l’enseignant(e), par objet d’étude.

 

 

L’Histoire des arts et l’EMI

 

Dans les nouveaux nouveaux programmes, vous ne trouverez pas de rubrique consacrée à l’Histoire des arts ou à l’EMI. Cependant, l’Histoire des arts peut être abordée pour chaque objet d’étude dans les prolongements artistiques et culturels (deux par année).

En lien avec l’EMI, l’objet d’étude « La littérature d’idées et la presse » permet aux élèves de découvrir l’histoire des idées et l’influence des techniques de communication de masse du XIXᵉ siècle à nos jours et d’étudier un parcours autour du débat d’idées sur des questions éthiques, sociales, esthétiques liées à la modernité. L’objet d’étude offre un prolongement possible autour de l’évolution des supports, notamment pour la presse.

 

 

En 2019, Lelivrescolaire.fr vous accompagne

 

Cet espace sera mis à jour à mesure que de nouvelles informations seront communiquées. De même, des contenus tels que des cartes de révisions ou des newsletters de ressources vous seront régulièrement envoyés pour diversifier et approfondir vos cours. Nous avons à cœur de vous accompagner quotidiennement et ce, de la meilleure façon possible : n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques ou suggestions à l’adresse mail idee@lelivrescolaire.fr !

6 Replies to “FRANÇAIS : QUELS CHANGEMENTS EN 2019 ?

  1. « On passe donc de deux œuvres intégrales obligatoires pour les séries L, ES, et S pour le personnage de roman et le texte théâtral, à quatre œuvres intégrales obligatoires pour l’ensemble des objets d’étude.  »
    Il y a une erreur ici : le programme de Première actuel impose trois oeuvres intégrales, et n’impose pas du tout que ces oeuvres appartiennent aux genres romanesque et théâtral…

    1. Bonjour,

      Un parcours est un groupement de textes qui sont organisés de façon chronologique. Dans le nouveau programme, le parcours peut être choisi pour aborder la poésie et la littérature d’idées.

      Bien cordialement,

      Charline du Livrescolaire.fr

Répondre à Elsa Kendzierski Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *